ARCHITECTE D'INTÉRIEUR NICE

Architecte d'intérieur nice
  • Maxime Carette

Devenez collectionneur d’art, 5 conseils pour bien débuter.

Dernière mise à jour : 10 déc. 2020



Maxime Carette devant une oeuvre de Edgar Sarin.


À l’approche de Noël, l’heure et aux emplettes et c’est l’occasion de magnifier votre intérieur en vous offrant, pourquoi pas, des oeuvres d’art.

Elles sont la touche finale d’une décoration d’intérieur et permettent de personnaliser votre univers en vous entourant d’artistes qui vous parlent et vous touchent.

Maxime Carette, conseiller en art indépendant, vous livre quelques conseils pour démarrer une collection digne de ce nom.



1. S’éduquer


« Se faire un oeil » comme on dit dans le jargon. En plus du plaisir que procure la contemplation d’oeuvres, « regarder » est la première étape pour apprendre à apprécier l’art. Au fil du temps, des visites et de vos découvertes, vous saurez reconnaitre une oeuvre pour sa qualité mais vous vous forgerez également un goût, un ensemble d’artistes et de pratiques artistiques qui vous touchent et vous font rêver.


La région PACA n’est pas en reste de propositions artistiques, et la période hivernale est idéale pour flâner dans les fantastiques espaces culturels qu’elle propose. En voici quelques-un parmi mes préférés : La Malmaison à Cannes, petit espace sur la Croisette qui propose des expositions personnelles de grands artistes contemporains, le MAMAC (Musée d’art moderne et d’art contemporain) de Nice, un grand classique qui permet d’avoir une vue assez large du panorama de l’art contemporain, la fondation Maeght à Saint-Paul de Vence, lieu historique fondé par Marguerite et Aimé Maeght l’un plus grands marchands d’art français du XXème siècle et la Venet Foundation au Muy qui rassemble une impressionnante collection d’oeuvres conceptuelles et minimalistes à admirer aussi bien à l’intérieur que dans son magnifique parc.



2. Comprendre le marché de l'art


Il est important de comprendre comment fonctionne le marché de l’art lorsque l’on veut démarrer une collection.

Ce marché est indéniablement sujet à la spéculation et à une évolution constante et de plus en plus rapide. Certains jeunes artistes voient leur cote exploser à peine sortis des Beaux-Arts.

Être informé sur le marché et comprendre ses mécanismes permet de s’y positionner, de savoir quels types d’artistes collectionner. De faire ainsi les meilleures acquisitions au meilleur moment et au bon prix.

Il est possible de trouver de l’information de qualité sur des sites spécialisés tels que artnet.com ou artprice.com. Ils publient régulièrement des news concernant le marché qui vous permettront d’en comprendre le fonctionnement.



3. Définir un budget

La grande question du budget, peut être celle qui concerne le plus toutes celles et ceux qui souhaitent démarrer une collection d’art.

Contrairement aux idées reçues provoquées par les ventes aux enchères spectaculaires aux résultats multimillionnaires, il est tout à fait possible d’acquérir des oeuvres d’art avec un budget limité.

Si les oeuvres des artistes établis s’échangent à plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’euros, les jeunes artistes sont accessibles à moins de 10 000 euros. Bien loin des oeuvres de Jeff Koons qui demandent un portefeuille à neuf chiffres.

Pour les plus petites bourses, il est possible de toucher des oeuvres lithographiques, des estampes ou encore des dessins originaux pour quelques dizaines ou centaines d’euros.


L’art est accessible à tous, à vous de définir le budget que vous voulez allouer à votre collection !



4. Définir sa ligne artistique


Avant de se lancer, il est très important de donner du sens à son projet. Collectionner est un art aussi. L’art de créer un univers, de réunir des artistes qui répondent à l’identité artistique que l’on veut donner à la collection. C’est sur la base des visites, des découvertes dans les musées et galeries d’art que vous pourrez orienter votre goût et par la même, la ligne artistique de votre collection. Seriez-vous plutôt sensible à la peinture abstraite ? À des pratiques artistiques engagées ? À la photographie noir et blanc ?

Chaque oeuvre d’art doit être acquise dans une logique d’ensemble. Elle appartiendra à un corpus dont vous êtes le compositeur et qui doit avoir le plus de cohérence possible avec pour élément central, votre propre personnalité.


5. Se faire accompagner


Savoir comment et où acheter des oeuvres d’art de qualité n’est pas une mince affaire d’autant plus à l’heure où le digital et les réseaux sociaux nous inondent d’images et de propositions dont on ne sait même plus juger de la pertinence et de la qualité.


L’art et la collection d’oeuvre d’art est et restera un domaine où l’humain a une place centrale et qui demande pour ce faire de créer des relations, de rencontrer les gens qui font ce monde : les artistes bien sûr, mais aussi les galeristes, marchands, commissaires d’exposition, critiques d’art et spécialistes.


Mon dernier conseil est celui-ci : partagez cette aventure, faites vous accompagner par des gens qui vous guideront, vous orienteront et vous conseilleront dans vos choix, vous feront découvrir des artistes, des pratiques et ouvriront votre champ des possibles.

Comme dans tout domaine spécifique, il est judicieux d’être entouré de spécialistes pour palier aux possibles questionnements, difficultés et embuches d’une telle aventure.

Maxime Carette - Conseiller en Art

www.maximecarette.com

maxime@maximecarette.com

+33 6 76 46 12 65


Le mot du décorateur d’intérieur :


Très souvent le client me consulte dans l’étape des finitions, concernant des oeuvres d’art en cours d’acquisition et me demande mon avis sur la nature des murs.

En prévision d’accrochage et en accord avec Maxime Carette Conseiller en Art, nous proposons des murs blancs ou bien un mur de couleur qui s'harmonise avec les tableaux.

Nous préconisons des accroches invisibles, donc pas de cimaises - Pour des tableaux sous-verre, des verres anti-reflet.